Examen du permis de conduire : conseils utiles pour être préparé

Passer son permis est une étape importante pour démarrer sa vie de jeune adulte. Plus d'un million et demi s'y présentent chaque année. Que les motifs soient professionnels ou simplement pour le plaisir, cela reste un examen. Et comme tout examen, il entraîne du stress et de plus celui ci à un coût.

Nous ne sommes pas tous égaux devant les apprentissages et cela est valable également pour l'apprentissage de la conduite auto. Si votre moniteur vous présente à l'examen c'est qu'il pense que vous êtes prêts. Mais il va vous falloir gérer ce stress et vous faire confiance, Pour vous y aider, voici quelques conseils.

Examen du permis de conduire : conseils pour se sentir serein le jour j

Partez du principe que vous partez pour un long parcours en voiture et qu'en plus, vous faites du covoiturage. La durée de l'examen n’excède pas 35 minutes, manœuvres et les 3 questions incluses. Mais vous avez besoin d'une bonne nuit de sommeil. La conduite fatigue alors à vous d’être en forme. Manger léger et la veille faites une activité pour vous détende (ciné, lecture, ou autres passions calmes et reposantes), éviter les boissons alcoolisées même la veille et ne pas abuser des existants comme le café ou autres boissons énergisantes.

Ça y est c'est le jour J

Évidemment la politesse et le respect sont de rigueur, Je vous conseille une tenue simple mais correcte. Ce n'est pas un oral ni un entretien d'embauche mais il est toujours plus agréable de recevoir un candidat habillé correctement et propre sur lui. Tout comme il est déconseillé de manger un chewing-gum ou d'avoir l'haleine qui sent le tabac froid. Mettez vous à la place de la personne qui se trouve juste à votre droite.

Ensuite, il va vous falloir gérer votre stress et nous ne sommes pas tous égaux non plus pour réussir à le canaliser, Pour les très anxieux, je conseille des solutions homéopathiques à base de plantes tels que la Valériane, le Passiflore ou encore la fleur de Bach qui vous aiderons à passer des nuits calmes et reposantes. Elles vont vous aider également à surmonter cette épreuve en agissant sur vos émotions et vos humeurs afin de les changer positivement, et cela sans effets secondaires. Aucun risque d'endormissement ou de somnolence au volant.

L'examen commence : à vous de jouer

N'oubliez pas tous les conseils que votre enseignant à pu vous donner. Ils sont importants. Soyez rigoureux et rester très scolaire (respect de la procédure, rétros-cligno-frein par exemple) mais si la situation l'exige, montrez que vous êtes capable de vous y adapter et d'agir en conséquence tout en assurant la sécurité pour vous et les autres.

Votre installation au poste de conduite est très importante

Elle vous permet de récupérer 2 points. Ce sont des points faciles. Installez vous correctement en commençant par l'assise sans oublié l'appuie tête. Ensuite faite le réglage de votre rétroviseur intérieur et les 2 extérieurs. Bien évidemment, n'oubliez pas votre ceinture et vérifier si tout vos passagers sont bien attachés également. La sécurité de tous fait partie de votre prestation. Il faut que vous y pensiez au départ et à après être descendu du véhicule pour répondre aux questions de vérifications.

Tenez compte également des conditions météos et anticiper les accessoires dont vous risquez d'avoir l'utilité. Partez du principe, qu'il faut mieux être trop vu que pas assez. Alors si vous avez un doute, préférez mettre vos feux plutôt que d'avoir une remarque après votre départ qui pourrait vous déstabiliser. Pensez aussi à évacuer la buée si il y en a et ce sur toutes les vitres du véhicule. De plus, s'il pleut, pensez à utiliser l'essuie glace arrière et surtout, si il n'y en a plus l'utilité, pensez à éteindre vos accessoires.Vous êtes aussi noter sur l'utilisation des commandes. Cela comprends toutes les commandes du véhicule, que se soit la boite de vitesse, la maîtrise de l'embrayage ou les accessoires.

Soyez prêts aussi à répondre aux 3 questions (vérifications intérieur, extérieur et depuis le 1er janvier 2018, une question sur les premiers secours), 3 bonnes réponses et hop 3 points supplémentaires, A vous de les apprendre surtout que certaines ont besoin de réponses avec des termes bien spécifiques. Ils veulent des réponses claires et précises. Vous avez mal compris une question ou une direction, demander à ce que l'on vous répète la consigne. Cela peut arriver à tout le monde, ne pas hésiter.

En circulation, vous calez, pas de panique

Ça arrive encore à n'importe quel conducteur confirmé, le calage n'est pas éliminatoire. Analyser vite le pourquoi et remettez rapidement votre moteur en route et zou c'est reparti. Idem pour une erreur de boite de vitesse, corrigez rapidement et on en parle plus. Par contre, si cela devient trop régulier ou si il y a mise en danger, vous êtes susceptible d’être éliminé. Il faut savoir gérer sa voiture mécaniquement.

Si l'inspecteur se permet une remarque, éviter de lui répondre. Au contraire, prenez la en compte et corrigez vous.

N'oubliez pas que cet inspecteur à cote de vous et un être humain avec ses humeurs. La grille de notation est identique pour tout le monde mais nous n'avons pas tous la même notion du danger ou de l'allure. Une allure peu sembler normale à l'un et pour l'autre celle ci sera trop rapide.

Maintenant à vous de prouver que vous êtes capable de prendre le volant seul en sécurité et en totale autonomie. Cela aussi longtemps que vous serez sur les routes. N'oubliez pas trop vite les recommandations que l'on a pu vous faire tout au long de votre apprentissage du code et de la conduite, Nous ne sommes jamais seuls sur les routes et les routes sont un lieu de partage avec les différents usagers que nous sommes.